Les Pigeons 2

Partie 2

Revenons à cette première phrase du tract. : « Il est essentiel qu’une équipe
nouvelle, motivée et déterminée
… ».

Déjà, ce n’est pas très fair-play pour l’ancienne équipe (dont Mr Bouteloup faisait partie, c’est là le comble), de dire qu’elle n’était pas motivée et déterminée. Car cela veut dire que
l’ancienne équipe, par manque de motivation et de détermination, n’a pas fait l’essentiel.
Ce « il est essentiel que … » sonne comme un « Il est grand temps que … ». Donc Mr
Bouteloup, Mr Alm, Mr Stremler, Mme Koffel, Mr Rigal, Me Grandsimon qui tous faisaient partie de cette équipe sans motivation et sans détermination, pendant 6 ans et plus pour certains d’entre eux, n’ont pas fait l’essentiel.

Une équipe « Motivée et déterminée » :

Ça, c’est une autre affaire ! Si cette équipe est déterminée et motivée, elle l’est depuis peu, car jusqu’à ce début d’année, elle n’existait pas. Comment des gens motivés et déterminés pour un projet aussi important, aussi lourd, aussi engageant, prendre en main les rênes d’une Commune, peuvent-ils attendre le dernier moment (deux mois avant les élections) pour constituer les prémisses du début de quelque chose ? Et que de difficultés à la constituer, cette liste, dont on voudrait nous faire croire qu’elle est composée de personnes déterminées !!! Faire une liste au dernier moment, est-ce la preuve d’une détermination forte ?

Et puis, on nous dit qu’elle est motivée cette équipe. Mais qu’est-ce qui peut la motiver ?

Si cela avait été l’avenir de la commune, chacun se serait signalé au fil du temps sur la commune par quelque action citoyenne, par un engagement, ne serait-ce qu’associatif.

Sont-ils venue assister au conseil municipal pour se tenir informer, pour proposer des idées, faire part d’observations ? Non, pour tous ceux qui n’étaient pas déjà élus, non.

Une motivation de dernière minute peut-elle être une motivation ?

Allez, quand même, cherchons un signe de détermination… Dans son tract, Mr Bouteloup
écrit « Je souhaite vous informer que je mènerai une liste ». Qu’est-ce qui manifeste le plus la détermination : écrire « je souhaite vous informer », ou écrire « je vous informe » ? Je souhaite vous informer : ok, mais si mon souhait n’est pas exaucé, je peux aussi accepter de ne pas vous informer. Je laisse le hasard de la destinée décider. Est-ce là un acte de candidature fort, un engagement, une volonté affirmée ? Non, c’est un souhait… A Noël je souhaite recevoir une Porsche. Au jour de l’an on se souhaite des vœux… Un souhait, c’est l’incertitude, c’est l’espoir. Ce n’est pas la détermination annoncée.

On nous sert donc du bla bla et des phrases toutes faites, des formules qui ronronnent.

Une équipe nouvelle ?

La « nouveauté » prétendue de la liste présentée est-elle un atout électoral pour les élections à venir ? Non, à l’évidence. D’abord toutes les listes présentées vont être nouvelles, puisque l’ancienne équipe d’adjoints se retire dans sa quasi intégralité, et la majorité des conseillers sortants, écœurés par ce qu’ils ont vécu, ne veulent pas re-signer, pas même avec Mr Bouteloup. Et puis, de toutes les listes qui vont se présenter, celle de Mr Bouteloup est la moins nouvelle du fait de la présence d’anciens élus, dont lui- même. Cela dit, le concernant, nous sommes bien d’une certaine façon dans la nouveauté, puisque, malgré six années de mandat, il est inconnu de tous, n’ayant rien fait et ne s’étant jamais manifestéA quoi bon dès lors se prévaloir d’être une équipe nouvelle ?

Nouvelle, oui, comme les autres, et moins que les autres.

Une équipe ?

Comment peut-on parler d’équipe quand on ramasse les gens dans la rue, au dernier moment ? Des gens qui ne se connaissent pas. Prenez douze gars à l’arraché dans la rue pour disputer un match de foot, vous aurez un groupe d’individus courant dans tous les sens, vous n’aurez pas une équipe de foot. Prenez 29 personnes qui attendent le bus, en hiver, sous la pluie. Vous avez un groupe, vous n’avez pas une équipe. Aucune histoire, aucun travail, ne lie ces personnes. Quelle expérience du débat, de la négociation, de l’échange, de l’écoute de l’autre, peuvent avoir des gens qui ne se sont auparavant jamais rencontrés, qui ne se connaissent pas ? Sauf à penser que seuls, les quelques anciens auront voix au chapitre, et que les autres se tairont… justement ce qui a toujours eu cours à la mairie de Seysses.

Décidément, en une phrase, ce tract signe l’aveu de l’impréparation de ce groupe, non encore élevé au rang d’équipe, et montre bien que cette candidature est une improvisation de dernière minute. Juste une liste de noms.

Côté site internet

Dans sa profession de foi, Mr Bouteloup nous dit qu’il est sans étiquette ? Mr Bouteloup est pourtant entré en politique sur la liste de Mr Pace, liste d’Union de la Gauche. Sauf à avoir retourné sa veste, ou sauf à être arriviste (tiens… ?), Mr Bouteloup est donc de gauche. Ce qui n’est pas un crime.

Pourquoi soudain n’a-t-il plus d’étiquette politique ? Ce n’est donc plus vendeur ?

Côté article de la Dépêche

Si Mr Bouteloup est l’homme accessible qu’il dit être, pourquoi tous les conseillers de l’actuelle équipe, ses colistiers de la précédente élection, qui l’ont fait élire avec eux, qui le connaissant bien, donc, ne restent-ils pas avec lui ? Ils sont restés avec Mr Pace. Serait-il (encore) moins intéressant de rester avec Mr Bouteloup. Quand on voit le nombre de démissions avec Mr Pace, dont celles masquées par les absences systématiques des élus découragés… Par ailleurs, pourquoi trois anciens élus, pourtant inscrits dès la première heure sur sa liste, fortement engagés et motivés, eux, viennent-ils de démissionner ? Les masques seraient-ils en train de tomber ?

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.